Box-office international des films français – Décembre 2021 – UniFrance Films

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
French cinema worldwide
06 septembre 2022 à 15:51
02 septembre 2022 à 15:36
01 septembre 2022 à 15:27
01 septembre 2022 à 14:37
30 août 2022 à 20:33
29 août 2022 à 12:24
25 août 2022 à 14:43
18 juillet 2022 à 19:24
10 juillet 2022 à 14:57
07 juillet 2022 à 13:08
21 janvier 2022 à 15:43

En décembre 2021, le cinéma français en salles à l’international est représenté par plus de 230 films en exploitation et par plus de 160 nouvelles sorties qui réunissent 1,19 million de spectateurs et génèrent 7,94 M€ de recettes.
Alors que le box-office mondial et les lancements de films augmentaient lentement mais progressivement depuis septembre, l’apparition du variant Omicron du Covid-19 et sa rapide diffusion à travers le monde ont assené un nouveau coup dur au secteur du cinéma. Une fois de plus, l’élan d’une reprise est perturbé et l’incertitude fait son retour. À la différence des autres vagues, cette fois-ci, la fermeture des cinémas n’a pas été un choix qui s’est imposé de facto : si des salles sont effectivement à l’arrêt en décembre 2021 (au Canada, au Danemark, aux Pays-Bas et en Slovaquie entre autres), la majorité des États ont fait le choix de les garder ouvertes, mais ont durci les conditions d’accès (pass vaccinal, masque FFP2, vente de confiserie interdite ou encore réintroduction des jauges). Inévitablement, la fréquentation a ralenti et les spectateurs se sont tournés vers une poignée de films, notamment le dernier épisode de Spider-Man (Sony), creusant davantage l’écart de box-office entre les titres proposés. Par conséquent, compte tenu également du fait que le pic épidémique n’est pas atteint, maintes sorties, principalement de films à fort potentiel, sont reportées. La nouvelle année s’ouvre donc avec une sensation de déjà-vu.
Malgré les difficultés tout juste citées, le cinéma français conserve sa place sur les écrans étrangers en décembre 2021 et affiche des valeurs dans la lignée de celles du mois de novembre. Si le leader du mois, Les Tuche 4, réunit 113 000 spectateurs (326 000 pour le #1 du mois précédent, Le Loup et le lion), un plus grand nombre de titres en mobilisent plus de 50 000 (9 vs 4). En plus, 6 sont exploités sur plus de 10 territoires (contre 5).
Le Loup et le lionLe Loup et le lion
L’Europe capte 3 entrées sur 4 du cinéma français en salle en décembre, la part de la partie occidentale s’élevant à près de 50 %. Toutes les autres zones géographiques se situent en deçà des 100 000 entrées (l’Amérique du Nord manque de peu ce seuil symbolique) et de 10 % de PdM. La Pologne est le premier marché étranger en nombre de spectateurs pour les films hexagonaux en décembre 2021 portée par 229 000 tickets, soit près de 1 entrée sur 5 du total de la période. L’autre territoire à franchir les 100 000 spectateurs est la Belgique & Luxembourg (13,3 % de PdM). 3 des 4 films réunissant plus de 50 000 cinéphiles sur un marché réalisent cet exploit en Pologne, tandis que l’autre le réalise en Belgique & Luxembourg.
 Les démarrages des Tuche 4, de Délicieux et d’Aline permettent à la comédie/comédie dramatique de revenir sur le devant de la scène : 1 spectateur étranger sur 3 du cinéma français a vu un film de ce genre en décembre 2021. L’aventure suit avec plus de 222 000 entrées, dont la moitié reviennent au Loup et le lion, sans oublier Donne-moi des ailes. Le drame et le biopic/guerre/histoire affichent une part de marché supérieure à 10 % : Benedetta et Eiffel dépassent les 50 000 entrées, tandis qu’aucun drame n’y parvient ce mois-ci.
Les films d’initiative française génèrent 90 % des entrées recensées pendant le mois de décembre, en hausse par rapport au mois précédent, avec en chefs de file deux titres dépassant les 100 000 tickets (Les Tuche 4 et Le Loup et le lion), puis six autres les 50 000. Aucune production minoritaire ne réunit plus de 50 000 cinéphiles : le film qui se démarque ce mois-ci est Julie (en 12 chapitres), choisi par 46 000 spectateurs étrangers. Le titre précité ainsi que Le Loup et le lion assurent aux productions en langue étrangère une part de 20,6 %, réduite de plus de la moitié en un mois. Les films en langue française gagnent du terrain et participent à hauteur de près de 80 % du résultat mensuel.
 La saga étant très appréciée par le public, il va de soi que Les Tuche 4 était très attendu sur les marchés francophones voisins, principalement en Belgique. La fermeture pendant quelques jours des salles du pays a certes impacté le box-office du film, mais le public était de retour dès leur réouverture. 100 000 Belges l’ont déjà découvert (Alternative Films), ce qui en fait le deuxième meilleur résultat français sur ce marché en 2021 après Kaamelott – Premier volet (Belga Films – 122 000). Le Loup et le lion poursuit sa belle lancée et franchit le demi-million de tickets à l’international, dont 202 000 en Pologne (Kino Swiat). Monolith Films lance Donne-moi des ailes et Le Tour du monde en 80 jours sur les écrans du pays et ils brillent au sein du top 5 local : quelques semaines d’exploitation leur ont permis de devenir respectivement les deuxième et troisième films hexagonaux les plus vus de 2021 dans ce pays de l’Est. Grâce à Titane (Altitude Film), les productions majoritaires en langue française font leur retour dans le top 10 britannique & irlandais 15 mois après Les Misérables (Altitude Film – 178 000 £, 25 500 entrées). La Palme d’or réalise sur ce marché son meilleur démarrage européen (167 000 £, 24 000 entrées). En Océanie, Palace Film perpétue la tradition en proposant une production française pour le Boxing Day (26 décembre). En 2021, l’ambassadeur est Délicieux qui comptabilise déjà 741 000 AU$, avant-premières et passages en festivals inclus, ce qui correspond à 52 000 entrées environ (262 000 NZ$ et 10 000 entrées en Nouvelle-Zélande).
–> Cette analyse est téléchargeable en format PDF ci-dessous
(version française uniquement).

Cette analyse est rédigée sur la base des résultats recensés au 12 janvier 2022. Les chiffres étant constamment consolidés, le graphique créé automatiquement par le site va différer par rapport au tableau présent dans cette actualité.
Auteur : Andrea Sponchiado
Dernière mise à jour : 10 février 2022 à 15:43 CET
Aline
(2020)
Annette
(2020)
Benedetta
(2020)
Donne-moi des ailes
(2018)
Délicieux
(2020)
Eiffel
(2020)
Illusions perdues
(2020)
Julie (en 12 chapitres)
(2020)
Kaamelott – Premier volet
(2019)
La Fine Fleur
(2020)
La Panthère des neiges
(2020)
Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain
(2000)
Le Loup et le lion
(2020)
Le Sens de la famille
(2020)
Le Tour du monde en 80 jours
(2019)
Les Misérables
(2019)
Les Tuche 4
(2021)
Mes très chers enfants
(2021)
Petite maman
(2021)
Pil
(2020)
Pourris gâtés
(2020)
Qu’est-ce qu’on a (encore) fait au bon Dieu ?
(2018)
Titane
(2021)
Voir tout
Voir moins
Belgique
Canada
Danemark
Luxembourg
Nouvelle-Zélande
Océanie
Pays-Bas
Pologne
Slovaquie
Voir tout
Voir moins

source

About didas

Check Also

Deux parrains pour la fête de la VOD – Le Film Français

Après un an d’absence, la fête de la VOD fait son retour en France du …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

/ / / memeber