Netflix : les meilleurs films à regarder ce week-end – Télé-Loisirs

Menu
Le à 15:30 par Benedetta Buosi
Le catalogue Netflix ne cesse de s’enrichir de bons contenus, mais il reste aussi d’autres films qui valent le détour. Si votre liste est vide pour ce week-end, Télé-Loisirs vous propose une sélection de cinq longs métrages coup de coeur à regarder dans les prochains jours !
Vous avez fait le tour des suggestions tirées des algorithmes de Netflix et vous séchez pour trouver des films à regarder ce week-end ? Télé-Loisirs vous aide à y voir plus clair en partageant avec vous ces cinq films coup de coeur. Des pépites à regarder selon votre mood, à différents moments du weekend. Si vous avez déjà vu les cinq longs métrages que l’on vous propose, vous pouvez toujours aller jeter un oeil sur les meilleurs films à voir en juin, les films à voir en famille, le top des films d’action, les meilleures comédies, les meilleurs films romantiques, ou encore le top des films d’animation, parmi les sélections de Télé-Loisirs.
Après Loin du Périph’, ce film français s’est hissé en haut du Top 10 de Netflix alors qu’il n’a débarqué que le 27 mai sur la plateforme. L’histoire va plaire aux amateurs de danse et de légèreté, sur fond de drame familial. Joseph laisse un message à son père : il ne travaillera pas dans l’entreprise familiale et va partir tenter sa chance à Paris. Passionné de danse depuis toujours, il espère percer dans la capitale, avec Karim, son meilleur ami, et Emma, sa petite amie. Celle-ci les présente à Youri, son ancien compagnon, chorégraphe. Mais leurs sentiments entrent en jeu : Emma quitte Joseph, et Youri les abandonne. Joseph demande alors à Rémi, ancien danseur devenu chorégraphe de l’héberger avec Karim. Un long métrage porté par Rayane Bensetti à regarder après un vendredi difficile, pour se détendre sans prise de tête.
Recommandé à 77% par les abonnés de Netflix, ce long métrage est à voir si vous voulez rire en vous rappelant les débuts d’une crise beaucoup moins drôle : celle de la pandémie du Covid-19. Dany Boon et François Damiens portent cette comédie qui se moque gentiment des manières excessives et des angoisses poussées à l’extrême, générées par les toutes premières informations sur le virus, pendant le confinement. En bon hypocondriaque, Dany Boon y retrouve d’ailleurs les attitudes qu’il avait dans le film de 2014, Supercondriaque.
Voilà un film d’animation à regarder sans modération en famille. Réalisé par le fascinant Hayao Miyazaki (également à l’origine du magnifique Voyage de Chihiro) et produit par les studios Ghibli, ce long métrage est une ode à la nature, une immersion onirique dans un monde où l’on ne peut que mesurer l’impact de l’égoïsme des hommes sur leur environnement. C’est en douceur, et au travers d’une tendre amitié que ces messages de non-sens écologiques passent. Un film bouleversant, où les personnages, attachants, viennent interroger le bon sens parfois enfoui en chacun de nous.
Troublant long métrage que Pieces of a Woman. Porté par Vanessa Kirby et Shia Labeouf, le film met en scène un couple face à la perte de son nouveau-né… Ce drame, à ne pas mettre sous tous les yeux, est bouleversant d’authenticité. Acclamé par les spectateurs, il raconte l’histoire de Martha et Sean et leur deuil, incommensurable. Martha sombre dans le désespoir encore plus profond, s’éloigne de Sean, se coupe du monde. À ne pas regarder en cas de coup de blues, mais à voir si vous avez envie de ressentir d’intenses émotions.
Ce long métrage est à ne pas manquer si vous êtes d’une humeur maussade ! Il vous montrera les Rolling Stones comme vous ne les avez jamais vus. Une tournée dans toute l’Amérique du Sud, dont le concert de clôture prévu à Cuba, en 2016, signe l’ouverture culturelle et politique de l’île, qui a longtemps censuré les Rolling Stones. Malheureusement ce concert se complique avec la visite de Barack Obama, à la suite de son élection, et à cause des liens qui se rétablissent avec les États-Unis. La visite présidentielle a lieu le jour prévu du concert, qui doit alors être reporté. La culture anglaise se heurte à la culture américaine. Les images sont folles. La musique aussi. Ça dure une heure et demi et c’est totalement dépaysant !
Il ne s’agit pas que de ça, que d’alpinisme. Ce film documentaire est porteur d’un message qui dépasse son support. 14×8000, au sommet de l’impossible parle de défi, de surpassement de soi, de nature. Il redonne espoir. Il est porteur d’un nouveau souffle. Il parle de renouer avec la nature, d’aller plus loin, et en l’occurrence, plus haut. Il fait aussi écho aux Népalais, peuple de montagne dont peu parlent, jusqu’à ce que Nims Purja accompagné d’une équipe de sherpas ne parte à la conquête des 14 sommets situés à plus de 8 000 mètres d’altitude, en six mois. Un défi relevé pour apporter de l’espoir : rien n’est impossible. (Et on ne vous parle même pas des images, qui sont à tomber par terre).
Article écrit avec la collaboration de 6Medias.
Connexion à Prisma Connect
© 2022 Prisma Média – Groupe Vivendi – Partenaire Média-Presse – Tous droits réservés

source

About didas

Check Also

Cannes 2022 : bravo aux 8 films soutenus par la Région primés – Région Île-de-France

Crédit photo : Festival de CannesLa Région est associée à 3 films récompensés lors de la …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

/ / / memeber