Netflix apportera 40 millions d'euros au cinéma français et européen cette année – Le Monde

Consulter
le journal
Dans les transports publics, une pénurie « gravissime » de conducteurs
D’Apple à Starlink, les premiers pas des smartphones connectés aux satellites
« L’arrivée de la cinquième version du TGV pointe le sujet de la concurrence des modes de transport à l’heure de la transition énergétique »
« Le développement d’interconnexions électriques régionales est l’une des réponses à la crise énergétique »
« Rap Business » : pourquoi les rappeurs se ruinent pour jouer à Bercy
Charles III prononce son premier discours en tant que roi
« Pour vous, elle était votre reine. Pour nous, elle était la reine » : Emmanuel Macron rend hommage à Elizabeth II
Mort de la reine Elizabeth II : retour sur ses voyages en France
Après les inondations au Pakistan, réinventer le soft power occidental
Ecran total : aux daronnes, les fils reconnaissants (et un brin moqueurs)
« La consultation gynécologique est un espace fondamentalement ambigu pour les femmes »
« Le développement d’interconnexions électriques régionales est l’une des réponses à la crise énergétique »
A Deauville, carton plein pour « Aftersun » et « War Pony »
« La Culture de l’inceste », sous la direction d’Iris Brey et Juliet Drouar : l’inceste, notre responsabilité collective
« Afghanistan. Le prix de la paix », sur France 5 : les talibans sinon rien ?
« Rap Business » : pourquoi les rappeurs se ruinent pour jouer à Bercy
Réfugiée en Allemagne, la militante afghane des droits des femmes Zarifa Ghafari ne se résigne pas
Après la fourrure et les peaux exotiques, la laine : le bien-être des moutons mérinos enfin à la mode
S’aimer comme on se quitte : « Il mettait des paillettes dans ma vie, c’était ma seule perspective positive »
A la recherche du tempura perdu
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
La plate-forme s’engage à investir 4 % de son chiffre d’affaires annuel en France dans le 7e art en apportant au minimum 30 millions d’euros dans 10 films.
Par
Temps de Lecture 2 min.
Article réservé aux abonnés
La principale plate-forme de streaming au monde, Netflix, apportera dès cette année son écot au cinéma français. C’est la conséquence directe de l’accord triennal annoncé mardi 22 février entre la plate-forme et les organisations professionnelles du 7e art. Dans le droit-fil des obligations de financement du cinéma par les Services de médias audiovisuels à la demande (SMAD) en Europe, Netflix s’engage à investir 4 % de son chiffre d’affaires annuel réalisé dans l’Hexagone dans la création cinématographique d’expression française, tout en garantissant un minimum de 30 millions par an.
Pour 2022, l’ensemble des investissements du groupe américain dans la création française et européenne s’élèvera, selon ce dernier, à « environ 40 millions d’euros ». Une clause de diversité prévoit qu’au moins 17 % des préfinancements seront réservés à des œuvres dont le budget est inférieur ou égal à 4 millions d’euros. De plus, Netflix s’engage à préfinancer un minimum de 10 films par an. En contrepartie, les films seront visibles plus tôt sur Netflix. La plate-forme avancera sa fenêtre de diffusion prévue dans la nouvelle chronologie des médias, à quinze mois après la sortie du long métrage en salle (et non plus trente-six mois), et pour une durée d’exclusivité de sept mois. Mais, dans le document, Netflix juge « souhaitable de ramener le plus tôt possible ce délai [de quinze] à douze mois ».
Si la plate-forme engrange des abonnés grâce aux séries, elle s’est forgé une image cinéphile en finançant des réalisateurs aussi connus que Martin Scorsese, Steven Soderbergh, Jane Campion ou Adam McKay. Elle produit aussi des films français, comme BigBug, de Jean-Pierre Jeunet, Sans répit, de Régis Blondeau, Loin du périph, de Louis Leterrier, ou Les Liaisons dangereuses, de Rachel Suissa, qu’elle diffusera cette année. En plus des 40 millions d’euros fléchés pour les films qui sortiront désormais en salle, Netflix investira toujours en France 160 millions par an en production de séries, documentaires et longs-métrages directement diffusés en streaming.
« Qu’il existe un nouveau guichet pour la production de films français est une excellente nouvelle. Tout comme le fait que les films coproduits par Netflix arrivent en France dans les salles », s’est réjoui Richard Patry président de la Fédération nationale des cinémas français dans le magazine Le Film français, tandis que la Société des réalisateurs de films et le Syndicat des producteurs indépendants y ont vu un accord « historique ». Pascal Rogard, directeur général de la Société des auteurs-compositeurs dramatiques, reste plus circonspect : « Ce serait à saluer, dit-il, si le minimum garanti était de 34 millions d’euros et non 30 pour les œuvres françaises, comme le prévoit le décret SMAD. » Il regrette surtout l’absence de cohérence de la nouvelle chronologie des médias puisque OCS, en apportant 20 millions d’euros au cinéma, diffusera les films six mois après leur sortie en salle alors que Netflix en apportant le double attendra quinze mois.
Il vous reste 11.84% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

About didas

Check Also

Deux parrains pour la fête de la VOD – Le Film Français

Après un an d’absence, la fête de la VOD fait son retour en France du …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

/ / / memeber