Mort de Jean-Luc Godard : qu'est-ce que la Nouvelle Vague ? – CNEWS

Jean-Luc Godard faisait partie de ces cinéastes français qui, à la fin des années 1950, début 1960, ont fait naître un mouvement baptisé «La Nouvelle Vague», qui fut un des plus influents de l’histoire du cinéma.
Un avant et un après. Utilisée pour la première fois par Françoise Giroud en octobre 1957 (pour désigner la jeunesse de manière générale), et définitivement adoptée par Pierre Billard et d’autres chroniqueurs à partir de 1959, la formule «La Nouvelle Vague» a permis de désigner les cinéastes français, dont une partie était issue de la revue Les Cahiers du cinéma (Claude Chabrol, François Truffaut, Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, Eric Rohmer) et l’autre du court-métrage (Alain Resnais, Jacques Demy, Agnès Varda, Georges Franju, Jean Rouch) qui se sont lancés dans la réalisation de leurs premiers longs métrages à la fin des années 1950.
Tous se démarquent par leur refus de se plier aux techniques du cinéma traditionnel, un cinéma de studio incapable, selon eux, de mettre en valeur l’authenticité du récit. « Le film de demain ne sera pas réalisé par des fonctionnaires de la caméra, mais par des artistes pour qui le tournage d’un film constitue une aventure formidable et exaltante. Le film de demain ressemblera à celui qui l’a tourné et le nombre de spectateurs sera proportionnel au nombre d’amis que possède le cinéaste. Le film de demain sera un acte d’amour », déclare ainsi François Truffaut, dont le film «Les 400 coups» réalisé en 1959 sera, avec «Le beau Serge» de Claude Chabrol, une des créations fondatrices du mouvement.
Avec «À bout de souffle» (1960), «Le Mépris» (1963), ou encore «Pierrot le fou» (1965), le Franco-Suisse Jean-Luc Godard s’imposera naturellement comme l’un des cinéastes les plus importants et les plus influents de «La Nouvelle Vague». Encore aujourd’hui, «À bout de souffle» reste considéré comme un des meilleurs films jamais réalisés de l’histoire du cinéma, et est célébré dans le monde entier comme une œuvre majeure du 7e Art.
Le mouvement de «La Nouvelle Vague» durera environ dix ans, jusqu’à ce que les producteurs, refroidis par certains échecs, décident de couper les financements. Ou de les soumettre à des exigences particulières. L’héritage technique de cette période se concrétisera avec l’utilisation d’une caméra légère, des tournages en extérieur, le recours à des pellicules plus sensibles permettant de favoriser un éclairage naturel, un montage non-linéaire ou fragmenté, des acteurs peu connus, des dialogues improvisés, ou encore l’utilisation d’une équipe de tournage minimale.
À voir aussi
À suivre aussi
Ailleurs sur le web
Dernières actualités
Suivez-nous sur:

source

About didas

Check Also

"Dahmer" sur Netflix : les familles des victimes en colère contre la série – TF1 INFO

Découvrez toutl’univers TF1 INFOSource : Sujet TF1 InfoIl était surnommé le Cannibale de Milwaukee. Et …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

/ / / memeber