La fréquentation des salles de cinéma au point mort – L'Éclaireur Fnac

Au mois de mars, la fréquentation des salles de cinéma est restée au point mort
Avec seulement 13,19 millions d’entrées enregistrées, le cinéma français affiche sa pire fréquentation pour un mois de mars depuis 1999 – excepté, bien sûr, le mois de mars 2020 et ses 5,95 millions d’entrées enregistrées avant la fermeture des salles.
Malgré la levée des restrictions sanitaires – fin du port du masque obligatoire et du pass sanitaire – la fréquentation des salles de cinéma, quoique progressant légèrement depuis le début de l’année, a encore du mal à retrouver sa forme d’antan. D’après les chiffres avancés par le CNC (Centre national du cinéma), la fréquentation des salles de cinéma au mois de mars 2022 affiche non seulement une baisse de 29,7 % par rapport à la même période en 2019 (18,75 millions d’entrées), mais également le plus faible nombre d’entrées pour cette période depuis 1999 (12,6 millions de tickets vendus). Seuls cinq films ont récolté plus de 500 000 entrées sur ce mois de mars, contre respectivement quinze en 2019, et The Batman est l’unique film à avoir franchi le cap du million d’entrées (pour 2,8 millions d’’entrées). 
La fréquentation des salles de cinéma dans l’Hexagone ne semble donc pas avoir suivi l’embellie de la fin de l’année 2021 et les 20,43 millions d’entrées du mois de décembre, porté notamment par la locomotive Spider-Man : No Way Home et ses 7,3 millions d’entrées. Sorti le 16 mars dernier, le « blockbuster national » de Jean-Jacques Annaud, Notre-Dame Brûle, était par exemple attendu au tournant, mais n’enregistre pour l’instant que 660 000 entrées. Entre le 20 et le 22 mars, l’opération du Printemps du Cinéma, qui proposait au public toutes les séances à un tarif unique de 4€, a réalisé un beau score en attirant 2,15 millions de spectateurs en trois jours, mais a été suivi par une semaine relativement catastrophique puisque seulement 1,7 million d’entrées ont été enregistrées entre le 23 et le 29 mars, soit le plus bas niveau depuis juin 2021, à une période où la jauge et le couvre-feu étaient encore de rigueur. 
Le premier trimestre 2022 affiche ainsi 36,9 millions d’entrées au total, contre 38,3 millions en 2020 et bien loin des 59 millions d’entrées en 2019. Reste que 51,4% des entrées reviennent  à des films français, contre 29,5% pour les productions américaines. Certains films à petit ou moyen budget sont malgré tout parvenus à tirer leur épingle du jeu, à l’image de Rien à foutre (124 000 entrées), À Plein Temps (174 000 entrées) ou encore du documentaire Le Chêne qui est parvenu à attirer 285 000 spectateurs depuis sa sortie le 23 février dernier. Reste à voir si le mois d’avril remontera la pente, peut-être grâce à des films attendus par le public tels que Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu ou encore les Animaux fantastiques : Les Secrets de Dumbledore. 

source

About didas

Check Also

"Certaines scènes peuvent être compliquées à visionner” : le troublant avertissement de Netflix sur le film Blonde – Yahoo Actualités

C’est l’un des films les plus attendus de cette rentrée 2022 sur Netflix. Les abonnés …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

/ / / memeber