Et les séries et films français les plus exportés en 2021 sont… – Le HuffPost

Les productions tricolores cartonnent à l’étranger et battent un nouveau record en 2021.
CULTURE – Au cinéma aussi, le « Made in France » a le vent en poupe ! 2021 a été une année record pour l’exportation de programmes audiovisuels français, qui enregistre un niveau particulièrement élevé avec un total de 375,9 millions d’euros, soit +6 % par rapport à 2020, selon une étude publiée ce lundi 5 septembre par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et Unifrance.
Dans le domaine de la fiction, on observe une nette progression — de 21,8 % — des exportations, à 57,3 millions d’euros, soit 30,8 % de l’ensemble des ventes. Du côté des séries, HPI et Paris Police 1900 cartonnent chez nos voisins. Parmi les films, La Jeune Fille et la nuit, adapté du livre de Guillaume Musso, a tenu le haut du pavé pour les exportations.
Si l’animation reste le genre qui s’exporte le mieux à l’étranger avec une part de marché de 32,7 %, celle-ci a vu ses ventes diminuer de 18,5 % à 60,8 millions d’euros. Les animations qui se sont le mieux exportées incluent la série pour enfants T’es où, Chicky ? ou encore Culottées, l’adaptation de l’œuvre de Pénélope Bagieu qui dresse le portrait de femmes qui ont déjoué les préjugés.
En revanche, les ventes de documentaires ont chuté de 20,1 % à 36,8 millions d’euros. Mais, l’histoire, les voyages ou les biographies ont tout de même trouvé un public avec notamment Kubrick by Kubrick, film de Grégory Monro, L’Iran vu du ciel et Voyages en Terres du Nord, deux séries documentaires diffusées sur Arte.
À l’origine de ce record : « La croissance des préfinancements étrangers dans les productions françaises », souligne le CNC. Les « apports étrangers en coproduction » et « préventes » sont en effet en hausse sensible. « Cette explosion est juste un petit peu à relativiser parce qu’on a eu un effet rattrapage par rapport à 2020 », car la crise sanitaire avait tout chamboulé, ainsi, certaines dépenses qui n’avaient pas pu être réalisées en 2020, l’ont été en 2021 « mais pour des projets initiés les années précédentes », a expliqué Cécile Lacoue, directrice des études, des statistiques et de la prospective du CNC.
Cela prouve néanmoins que la France à bien une place dans l’audiovisuel, avec « à la fois l’attractivité du crédit d’impôt international » et aussi « la confiance des producteurs étrangers dans les capacités de productions françaises (…) » a-t-elle ajouté.
La France demeure toutefois « le troisième pays de production mondiale derrière les États-Unis et le Japon », a nuancé Sarah Hemar, directrice de l’audiovisuel d’Unifrance.
À voir également sur Le HuffPost : A quoi servent les 138€ de redevance télé qu’on paie tous les ans ?
plus :
avec AFP
Inscrivez-vous aux newsletters du HuffPost et recevez par email les infos les plus importantes et une sélection de nos meilleurs articles

En vous inscrivant à ce service, vous acceptez que votre adresse mail soit utilisée par le Huffington Post, responsable de traitement, pour la gestion de votre inscription à la newsletter.
Conformément à la loi du 06/01/1978 modifiée et au Règlement européen n°2016/679/UE du 27/04/2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification, de portabilité, de suppression et d’opposition au traitement des informations vous concernant, que vous pouvez exercer auprès de [email protected]. Pour toute information complémentaire ou réclamation: CNIL

source

About didas

Check Also

"Dahmer" sur Netflix : les familles des victimes en colère contre la série – TF1 INFO

Découvrez toutl’univers TF1 INFOSource : Sujet TF1 InfoIl était surnommé le Cannibale de Milwaukee. Et …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

/ / / memeber