Cinéma vs streaming : Disney refuse pour la première fois de sortir un Marvel en… – EcranLarge

La guerre entre Disney et la chronologie des médias continue, et pour la toute première fois, un film Marvel pourrait ne pas sortir au cinéma.
La guerre entre Disney et les salles de cinéma continue. En janvier dernier, la chronologie des médias française a été réformée de façon à être plus attentive aux enjeux et problématiques contemporaines autour du streaming. Si Netflix et Canal+ en ont été favorisés, Disney s’est vu imposé une mise en ligne de ses films sur Disney+ 17 mois après le début de leur exploitation sur grand écran, avant de les retirer à partir du 22e mois pour laisser la place aux chaînes de télévision.
En signe de protestation à cette formule jugée inacceptable, Disney a annulé la sortie au cinéma d’Avalonia, l’étrange voyage (anciennement nommé Strange World) pour le sortir exclusivement sur Disney+. Le géant aux grandes oreilles risque d’ailleurs de réitérer l’expérience avec, pour la première fois de son histoire, un long-métrage du Marvel Cinematic Universe, Black Panther : Wakanda Forever.
 


 
En effet, d’après le média Le Film français, la suppression de la sortie salle de Black Panther 2 aurait été évoquée lors de l’assemblée générale du Syndicat Français des Théâtres Cinématographiques (SFTC), qui s’est tenue le vendredi 9 septembre dernier à Paris, confirmant ainsi des rumeurs déjà présentes dans la filière. La firme s’est justifiée au Film français en disant que “la chronologie des médias nous contraint à évaluer nos sorties en salle film par film. [Nous n’avons] pas encore pris de décision quant à la sortie [du film] en salle pour la France.”
Coup de pression ou coup de bluff ? Difficile à dire, mais notons que le premier film Black Panther avait réuni près de 3,6 millions de spectateurs dans les salles de cinéma hexagonales. C’est le onzième meilleur score pour un film Marvel sur les grands écrans français et le septième plus gros succès dans nos salles pour un long-métrage du MCU. 
 
Angela Bassett : photo, Black PantherQuand tu apprends que tu vas sortir sur Disney+
 
Ne pas sortir un film aussi attendu en salle serait un sacré coup de poker pour le studio, surtout à la lumière des succès récents de Spider-Man : No Way Home (7,3 millions d’entrées), de Top Gun : Maverick (6,4 millions d’entrées) et de Jurassic World : Le Monde d’après (3,4 millions d’entrées) qui rappellent la force de frappe des écrans de cinéma.
Pour rappel, Black Panther : Wakanda Forever a été réalisé par Ryan Coogler, avec au casting Letitia Wright, Lupita Nyong’o, Angela Bassett, Winston Duke et Martin Freeman. Son scénario a été coécrit par Coogler et Joe Robert Cole (Amber Lake, All Day and a Night). Le long-métrage devrait débarquer dans nos salles de cinéma le 9 novembre prochain, sauf si Disney change d’avis et décide de le lâcher sur Disney+
Salut c'est riton
Mon petit simonimou quand dans un pays une loi exige qu une industrie soit aidée c est qu'elle est déficitaire. 25% de subventions, d'argent publique.
Sans parler du soutient social des intermittents du spectacle.
Bien sur il y a les retombées de cette industrie et le sacro-saint "c'est l'argent de l'industrie prélevé et réinjecter " c'est évident que ceux du cinéma prônent ce modèle solidaire uniquement pour eux même comme si tout autour n existait pas.
En réalité le cinéma français représente 35% des entrées totales et à de gros problèmes entre qualité/genre/nombre de films.
Merci Disney, WB et les autres américains pour son aide dans le système.
Et bon tirage de cheveux sur le prochain film d'auteur bidon que personne ne regardera.
@Laurent SFN

Comme dit plus bas, il n'est pas question de donner les pleins pouvoirs aux chaînes de TV passées 22 mois. C'est tout simplement la période à partir de laquelle elles peuvent acquérir des droits de diffusion. Ce qui veut dire les acheter hein. Pas juste diffuser comme ça à la hussarde.

Et dans cette fenêtre, une plateforme peut continuer d'exploiter le film en question, sous réserve de trouver un accord avec la chaîne.

Rien de très complexe ni de très fou. Et en tout cas, quelque chose de beaucoup plus sain que de laisser par principe les plateformes récupérer comme par magie tout ce qui leur chante parce qu'elles sont "en bout de chaîne" et dotées de gros portefeuilles.
@rené bouvart

Bonjour Riton !

Voilà qui en ferait un secteur industriel assez florissant, contrairement à beaucoup d'autres, largement soutenu par l'état, contrairement au cinéma.

Du coup, auriez-vous des sources Riton ?

Merci d'avance !
Le pb c'est que Disney n'a pas voulu contribuer au cinéma français et donc se retrouve avec des dates de sorties vid, DVD etc décalées par rapport à Netflix lu canal qui ont ratifié l'accord. Après un assouplissement ne serait pas du du luxe mais je trouve l'attitude de Disney déplorable. Et donc si c'est ça autant de désinscrire de Disney+ pour marquer son mécontentement.
@grrg
Les pertes récurante de l industrie sont très peu documentés j'ai recoupait plusieurs infos qui les estiment à 400 millions par an
Par contre n'allez pas croire que Disney cherche à dénoncé l'absurdité de ce système ou que sa pression va permettre de défendre les petite salle et le cinéma de province.
Vu que l'un de leur but est de raccourcir le temps pour de ne pas à avoir a financer de production hexagonal pour bénéficier d'une meilleur chronologie des média comme Netflix ou Canal + c'est même plutôt l'inverse.
@ Laurent SFN
"Donc une plate forme de svod peut sortir le film entre 15 et 18 mois après la sortie en salle (délai correct) mais doit le retirer au bout de 22 mois pour laisser la place aux TV gratuites. Et si un M6 décide de diffuser Iron Man une fois par an, ce film ne se retrouvera jamais en svod ? "

Alors c'est pas tout a fait ça

Oui au bout de 22 mois la priorité sera donné au TV, mais si un accord est trouver entre la chaine et la plateforme de streaming, elle pourra se retrouver sur les 2.
La priorité n'est que temporaire, au bout d'un moment les films retourne sur les plateforme de streaming, qu'une chaine de TV les diffuses ou non.
La chronologie française avait bien besoin de simplification et de réformes, mais je comprend encore moins la logique. Donc une plate forme de svod peut sortir le film entre 15 et 18 mois après la sortie en salle (délai correct) mais doit le retirer au bout de 22 mois pour laisser la place aux TV gratuites. Et si un M6 décide de diffuser Iron Man une fois par an, ce film ne se retrouvera jamais en svod ? On va où là ? Je suis pas fan de la méthode Disney qui met le couteau sous la gorge, mais ils ont le mérite de mettre le doigt sur l'absurdité du système…
@ fox
exactement un changement de tout ou partie du système de financement du cinéma français est nécessaire au minimum pour ne pas tuer les cinémas de province et les petites salles.
Dommage que ce soit Disney mais au moins il y a une pression.
@René bouvart
Souhaiter un changement de tout ou partie du système de financement du cinéma français est une chose.
Le vouloir au profit d'une multinationale basée à l'étranger (qui de fait ne paie pas ses impôts en France ; et quand c'est le cas pour sa filiale française, elle se fait sérieusement redresser) est un pas que je me garderai bien de franchir.
De deux choses l'une : soit vous pensez réellement ce que vous dites et ne vous embarrassez pas des contradictions inhérentes à votre discours (l'enrichissement de Pathé vous pose problème, mais pas celui de Disney ?) ; soit vous n'êtes qu'un des innombrables trolls qui sévissent sur ce site, à coups de déclarations volontiers provocantes pour simplement vous amuser des réactions suscitées. J'avoue que j'hésite…

source

About didas

Check Also

Les meilleurs films et séries pour se faire peur à Halloween sur Netflix, Amazon Prime Video… – Le Parisien

La rédaction du Parisien n'a pas participé à la réalisation de cet article. La fête …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

/ / / memeber