César : 25 films primés à voir sur Netflix – ELLE France

Partager
Rechercher sur ELLE
La 47e cérémonie des César approche à grands pas. Alors, pour se mettre dans l’ambiance tapis rouge, tenues chics et films primés, cap sur les longs-métrages disponibles sur Netflix.
Le 25 février prochain, de nombreuses personnalités du cinéma français se retrouveront dans la salle de l’Olympia pour la 47e cérémonie des César. Cette année, parmi les nommés pour le César du meilleur film, on retrouve des œuvres marquantes telles que « Illusions perdues », « Annette », « Aline », « La Fracture » et « L’événement ». Dans la catégorie meilleure actrice, Leïla Bekhti, Virginie Efira, Valérie Lemercier, Léa Seydoux ou encore Valeria Bruni Tedeschi sont en compétition. Pour ce qui est de leurs homologues masculins, Gilles Lellouche, Pierre Niney, Benoît Magimel et Damien Bonnard entre autres, se disputeront la statuette du meilleur acteur. 
La cérémonie des César est un rendez-vous incontournable depuis 1976. Et pour cause. Au cours de ce demi-siècle, l’Académie des arts et techniques du cinéma a nommé et récompensé une pléiade de longs-métrages aujourd’hui devenus cultes. Elle a également propulsé la carrière de jeunes comédiens et comédiennes en leur remettant le César du meilleur espoir, et a confirmé le talent d’une ribambelle d’acteurs, actrices, cinéastes et techniciens. Alors pour se replonger – à corps perdu – dans les longs-métrages qui ont jadis été récompensés par le César du meilleur film mais pas que, on s’installe confortablement devant Netflix et on regarde « Le Dernier métro », « Que la fête commence », « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain », « L’écume des jours », « Jusqu’à la garde », « Divines » ou encore « Diamant noir ». Tout un programme.
En 2019, « Shéhérazade » remporte le César du premier film, du meilleur espoir masculin et du meilleur espoir féminin.
En 2019, « Jusqu’à la garde » remporte le César de la meilleure actrice (Léa Drucker), du meilleur scénario original, du meilleur montage et du meilleur film.
En 1984, « Tchao Pantin » remporte le César du meilleur acteur (Coluche), du meilleur acteur dans un second rôle et du meilleur jeune espoir masculin (Richard Anconina), du meilleur son et de la meilleure photo.
En 2017, « Diamant noir » remporte le César du meilleur espoir masculin (Niels Schneider).
En 2017, « Divines » remporte le César de la meilleure actrice dans un second rôle (Déborah Lukumuena), du meilleur espoir féminin (Oulaya Amamra) et du meilleur premier film.
En 1986, « Rendez-vous » remporte le César du meilleur jeune espoir masculin (Wadeck Stanczak).
En 1991, « Les Affranchis » est nommé pour le César du meilleur film étranger.
En 2002, « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain » remporte le César de la meilleure musique écrite pour un film, des meilleurs décors, du meilleur réalisateur et du meilleur film.
En 2004, « Mystic River » remporte le César du meilleur film étranger.
En 2018, « 120 battements par minute » remporte le César du meilleur acteur dans un second rôle (Antoine Reinartz), du meilleur espoir masculin (Nahuel Pérez Biscayart), du meilleur film, du meilleur scénario original, de la meilleure musique originale, du meilleur montage.
En 1981, « Le Dernier métro » remporte le César de la meilleure actrice (Catherine Deneuve), du meilleur acteur (Gérard Depardieu), du meilleur film, du meilleur scénario, de la meilleure musique, du meilleur son, de la meilleure photo, du meilleur montage, des meilleurs décors et du meilleur réalisateur.
En 1994, « Germinal » remporte le César de la meilleure photo et des meilleurs costumes.
En 2014, « L’écume des jours » remporte le César des meilleurs décors.
En 2018, « Le grand méchant renard et autres contes… » remporte le César du meilleur film d’animation (long-métrage).
En 1977, « Le Juge et l’Assassin » remporte le César du meilleur acteur (Michel Galabru) et du meilleur scénario, dialogues ou adaptation.
En 1977, « Monsieur Klein » remporte le César du meilleur film, du meilleur réalisateur et des meilleurs décors.
En 1976, « Que la fête commence » remporte le César du meilleur acteur dans un second rôle (Jean Rochefort), du meilleur scénario, des meilleurs décors et du meilleur réalisateur.
En 1994, « Trois couleurs bleu » remporte le César de la meilleure actrice (Juliette Binoche), du meilleur son et du meilleur montage.
En 1990, « La vie et rien d’autre » remporte le César du meilleur acteur (Philippe Noiret) et de la meilleure musique.
En 1986, « Sans toit ni loi » remporte le César de la meilleure actrice (Sandrine Bonnaire).
En 2009, « Les plages d’Agnès » remporte le César du meilleur film documentaire.
En 1989, « L’ours » remporte le César du meilleur montage et du meilleur réalisateur.
En 1987, « Manon des sources » remporte le César de la meilleure actrice dans un second rôle (Emmanuelle Béart).
En 2011,« Carlos » remporte le César du meilleur espoir masculin (Edgar Ramirez).
En 1995, « Trois couleurs rouge » remporte le César de la meilleure musique.
10 films primés aux Oscars à voir sur Netflix
César 2022 : Leïla Bekhti, Camille Cottin, Sami Outalbali, Benjamin Voisin, Diane Rouxel… à la soirée des Révélations
César 2022 : Antoine de Caunes, maître de cérémonie pour la dixième fois
Netflix : voici les nouveautés films et séries qui débarquent en février 2022
Avant-après : les transformations physiques d'acteurs les plus impressionnantes
Édition abonnées
Vincent Delerm chez Jean-Paul Rouve
Le jour où la reine Elisabeth II a sauté en parachute avec James Bond aux JO de Londres
Eva Mendes : l’actrice explique pourquoi elle n’apparaît plus au cinéma
Premier roman : « Les Enfants endormis » d'Anthony Passeron renverse la rentrée
70 films à voir absolument une fois dans sa vie
« La Petite Sirène » : découvrez la première bande-annonce avec Halle Bailey
Frida Kahlo, Munch, Patti Smith… les expositions de l’automne à ne pas manquer à Paris
La fille de Jack Lang est décédée
21 livres à lire au moins une fois dans votre vie
La chronique de Laury Thilleman : pourquoi j’ai adoré voyager seule !
​​Charlize Theron : sa vie pourrait être racontée dans un film
Édition abonnées
Hopen : rencontre avec le groupe de pop qui fait vibrer les catholiques
« La Petite Sirène » : découvrez la première bande-annonce avec Halle Bailey
Frida Kahlo, Munch, Patti Smith… les expositions de l’automne à ne pas manquer à Paris
Haut de page

source

About didas

Check Also

"Certaines scènes peuvent être compliquées à visionner” : le troublant avertissement de Netflix sur le film Blonde – Yahoo Actualités

C’est l’un des films les plus attendus de cette rentrée 2022 sur Netflix. Les abonnés …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

/ / / memeber